Les eHnv publient leur Plan stratégique 2015-2020 

Publié le mardi 27 octobre 2015

Les Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois (eHnv) ont rendu public leur Plan stratégique 2015-2020. Ce document précise la vision du futur des eHnv et définit une nouvelle organisation qui vise à garantir un accès aux soins sûr et de qualité à la population du Nord vaudois. 

La révision de l’Assurance-maladie (LAMal), en 2012, a profondément modifié le paysage hospitalier suisse. Des notions de concurrence, de financement par cas et de centralisation des activités représentent autant de défis à relever pour les hôpitaux, auxquels s’ajoutent une forte croissance démographique, le vieillissement de la population, ainsi que le développement de la médecine ambulatoire. « Les enjeux du futur dépassent le cadre hospitalier et recouvrent une véritable mission de santé publique régionale », précise Jean-François Cardis, directeur général des eHnv.

Le Nord vaudois comptera 124'000 habitants, en 2020, dont plus de 20% âgés de plus de 65 ans. Les hôpitaux doivent donc sans tarder adapter leur organisation et leur offre à une patientèle de plus en plus âgée, souvent porteuse de plusieurs maladies chroniques. Selon une étude, plus de 20% des patients hospitalisés en lits aigus sont des patients âgés qui pourraient être orientés vers d’autres prestataires de soins (EMS, accueil temporaire ou maintien à domicile).

Conserver la proximité avec la population
Dans cet environnement en pleine mutation, les eHnv doivent trouver un équilibre entre l’application des lois fédérales et une vision cantonale, plus orientée vers les collaborations et le souhait de la population de garder des hôpitaux de proximité et de continuer à bénéficier de l’accessibilité actuelle. 

La nouvelle organisation a pour objectif de faire progresser les eHnv vers une meilleure prise en charge des patients, en assurant la meilleure prestation, prodiguée par le bon intervenant et au bon moment. Sa réalisation nécessite des efforts concertés et une évolution des pratiques et des mentalités qui demande l’implication de tous les collaborateurs dans la gestion du changement. Il s’inscrit dans un renforcement de la collaboration avec le Réseau Santé Nord Broye (RSNB).

Plan stratégique 2015-2020 des eHnv

Le Plan stratégique des eHnv conduit à une nouvelle organisation hospitalière à l’horizon 2025, avec 5 orientations majeures :

La centralisation des activités de soins aigus spécialisés à Yverdon-les-Bains
L’objectif est de concentrer les soins aigus spécialisés stationnaires (nécessitant de passer plusieurs jours à l’hôpital) à l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains où les meilleures compétences médicales pourront s’appuyer sur un plateau médico-technique de pointe à même de prendre en charge toutes les pathologies relevant d’un hôpital non universitaire: service d’urgence 24h sur 24, médecine interne aiguë et gériatrique, soins intensifs et continus, chirurgie générale et orthopédique, secteur mère-enfant, centre de dialyse, centre d’oncologie et centre d’examens fonctionnels. Le transfert des différentes activités stationnaires nécessitera des travaux d’agrandissement sur le site actuel d’Yverdon. Il est également prévu de développer des pôles de compétences dans les domaines de la chirurgie bariatrique (traitements contre l’obésité), de la neurochirurgie du rachis et de créer un département de l’appareil locomoteur.

Le maintien de deux hôpitaux de proximité à Saint-Loup et La Vallée
Leur présence est essentielle pour répondre aux besoins de la population de régions périphériques. Leur mission est double: assurer l’accueil, le diagnostic et l’orientation du patient dans le réseau de soins et  développer l’offre de médecine spécialisée, avec le maintien d’interventions thérapeutiques et chirurgicales à faible risque, n’entraînant pas de longue hospitalisation (ambulatoire ou durée de séjour de 2 à 3 jours). Ces deux hôpitaux conserveront un service d’urgences.

Dans le domaine des soins aigus psychiatriques, l’activité de l’unité de traitement de l’anorexie et de la boulimie (abC) restera à Saint-Loup et devrait voir sa capacité d’accueil se développer en fonction des demandes des cantons romands

La construction d’un Centre de traitement et de réadaptation (CTR) unique pour l’ensemble du Nord vaudois, à Orbe
A l’horizon 2020-2025, un Centre de traitement et de réadaptation régional unique sera construit à Orbe. Il prendra le relais des deux CTR actuels, situés à Orbe et Chamblon, qui resteront en fonction jusqu’à l’ouverture de la nouvelle entité. Il assurera de manière optimale (taille critique) des prestations de réadaptation polyvalente en médecine interne et en gériatrie, de suites de traitement, de soins palliatifs et de bilans de santé.

L’ouverture de permanences médicales proches de la population
Les eHnv entendent poursuivre leur soutien à la médecine de premier recours, en offrant un appui logistique à des cabinets médicaux existants ou en créant des cabinets de groupe ou des permanences médicales. De telles structures verront le jour à Cossonay et à Yverdon-les-Bains. Elles viendront  compléter l’offre existante (Orbe et La Vallée). Dans la région d’Echallens, un soutien à la médecine de premier recours sera offert. Les eHnv cherchent ainsi à décharger ses services d’urgences hospitalières qui accueillent de trop nombreuses personnes qui pourraient être traitées par un généraliste.

Le développement des activités ambulatoires
Au cours des dix dernières années, les pratiques médicales hospitalières ont évolué et rendent les interventions moins invasives. Les patients sont plus vite stabilisés, les durées d’hospitalisation se raccourcissent et de plus en plus d’opérations peuvent se pratiquer en ambulatoire, avec une hospitalisation de moins de 24 heures et des patients qui peuvent rentrer à la maison le jour même.

Les eHnv ont su anticiper ce virage ambulatoire en créant un Centre de chirurgie ambulatoire - DaisY - à Yverdon-les-Bains. Celui-ci se verra doter d’une troisième salle d’opération.


Télécharger le Bulletin d'information et le Plan stratégique 2015-2020