Conférence «Urgences pédiatriques: un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout...» 

Publié le mercredi 24 mai 2017

L’Association des Amis des Etablissements hospitaliers d’Yverdon- les-Bains et Chamblon organise une conférence sur le thème: «Urgences pédiatriques: un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout...» Présentée par la Dresse Isaline Felberbaum, médecin-cheffe au sein du service d’urgences pédiatriques des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv), cette conférence aura lieu mercredi 31 mai, à 19h, à la cafétéria de l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains. L’occasion pour les parents de découvrir les dessous de ce service où la prise en charge des enfants 24h sur 24 nécessite un personnel infirmier aux qualités spécifiques.

Le service de pédiatrie d’Yverdon-les-Bains accueille les enfants de la naissance à l’âge de 16 ans. Cela tant pour des traitements ambulatoires que pour des hospitalisations. Actuellement, la pédiatrie compte quatre secteurs: la néonatalogie, l’hôpital de jour, les hospitalisations pédiatriques et pédopsychiatriques, ainsi que les consultations d’urgence. La capacité totale d’accueil est de 24 lits. L’équipe soignante est composée de pédiatres, du chef de clinique, de médecins assistants, d’infirmières, d’assistantes médicales, d’aidesinfirmières et d’étudiants, d’assistantes en soins et santé communautaire.

Prise en charge rapide

«Lorsque les parents arrivent aux urgences, ils se sentent totalement démunis et ne comprennent parfois pas que les médecins privilégient certaines situations plutôt que d’autres», explique la Dresse Isaline Felberbaum, qui travaille depuis onze ans en tant que pédiatre aux EHNV. Et de souligner que le tri et la prise en charge des patients s’opèrent selon l’état de gravité -l’urgence vitale- de l’enfant.

Le temps d’attente variable -entre 15 minutes et 3 heures- chez certains jeunes patients peut s’avérer source de mécontentement de la part des parents. «Chaque année, le service d’urgences pédiatriques accueille plus de 14 000 enfants, ce qui représente le quart des consultations d’urgence des EHNV», précise Isaline Felberbaum.

Dans le cadre de cette conférence, la pédiatre exposera au public quelles sont les situations d’urgence qui nécessitent une prise en charge rapide. «Après quelques données sur les urgences et le service de pédiatrie d’Yverdonles- Bains, nous aborderons quelques sujets liés à la pédiatrie et les motifs de consultation fréquents sous forme de quiz et de vignettes cliniques», conclut-elle.

L’association recrute !

Depuis de nombreuses années, les Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV) bénéficient du soutien de trois associations d’amis: les Amis d’Yverdon-les-Bains et de Chamblon, les Amis d’Orbe et de Saint-Loup et les Amis de la vallée de Joux. Ces trois entités à but non lucratif poursuivent un dessein commun: promouvoir les hôpitaux régionaux auprès de la population, mais aussi animer et améliorer le séjour des bénéficiaires au sein des EHNV.

Trois conférences

Créée en juin 2000 et forte de plus de 350 membres, l’Association des Amis des Etablissements hospitaliers d’Yverdon-les-Bains et Chamblon s’exprime à travers trois conférences annuelles, ouvertes au public. «Nous abordons des thèmes tels que la chirurgie de la main, les urgences, la médecine légale ou encore l’hypnose et les découvertes de l’environnement hospitalier», explique Pascal Vez, président de l’Association des Amis des Etablissements hospitaliers d’Yverdonles- Bains et de Chamblon.

Et de préciser que la volonté de l’association est de promouvoir différents sujets traités au sein de l’hôpital. «Nous choisissons à chaque fois, un spécialiste qui travaille aux EHNV», poursuit le président. Par ailleurs, l’Association des Amis d’Yverdon-les-Bains et Chamblon soutient Hospirécré, qui oeuvre au sein de la pédiatrie des EHNV. Sa mission principale s’articule autour du bien-être et du bonheur des enfants en milieu hospitalier. «Une animatrice assure une présence quatre après-midi par semaine, afin d’égayer le quotidien parfois douloureux des enfants hospitalisés, révèle Pascal Vez. De plus, nous avons participé à hauteur de 5000 francs les transports bénévoles de l’ASPMAD».

Ces différentes actions sont financées par les cotisations des membres, ainsi que les dons. «Pour faire perdurer les différents projets de notre association, nous sommes à la recherche de nouveaux membres», confie Pascal Vez. Tout un chacun peut donc devenir membre de l’association en s’acquittant d’une cotisation annuelle de 20 francs pour les personnes physiques et de 50 francs pour les personnes morales.

Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez-vous rendre sur la page: www.ehnv.ch/amis
Liens Utiles